Aurea

Aurea, l’anglais, l’environnement et l’architecture pour passions !

 

Aurea, qui es-tu et quel est ton poste chez Cap Formation ?

Formatrice en anglais depuis presque 20 ans, j’ai intégré Alliage (Coignières) en 2002, avant son rachat par Cap Formation. Diplômée en architecture dans mon pays d’origine (les Philippines), j’ai travaillé 5 ans dans ce métier en France, et cela m’aide face à des stagiaires avec des problématiques techniques. Ayant milité pour l’environnement par le passé, j’ai une sensibilité particulière pour ce sujet. Une des langues officielles des Philippines est l’anglais, et j’ai grandi en milieu anglophone en Iran, où mon père ingénieur construisait des barrages. Ces expériences multi-culturelles m’ont donné la flexibilité et les capacités d’adaptation nécessaires à mon métier de formatrice.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton travail ?

J’aime bien l’autonomie de mon travail, et la créativité qu’on peut y trouver. J’aime cerner mes stagiaires afin de les comprendre pour pouvoir les amener à « dompter la bête » que l’anglais représente souvent pour eux (la plupart n’aurait pas besoin de nos cours si l’anglais ne leur avait pas posé problème dans leur scolarité). Mes stagiaires me trouvent très patiente et conviviale. Il y a souvent un climat de confiance qui s’instaure entre eux et moi, et j’ai l’impression de leur apporter un peu plus que juste l’apprentissage de la langue.

Cap formation pour toi, c’est … ?

J’aime bien mes collègues formateurs ; je travaille avec certains depuis le début et on se connaît bien. J’ai fait le bon choix de travailler que 3 jours par semaine pour Cap, ce qui me permet d’avoir une expérience plus diversifiée et plus riche, car je donne aussi des cours d’anglais à l’Ecole d’Architecture de Versailles (entre autres). Les exigences de ma hiérarchie chez Cap me poussent de me dépasser: c’est un bon challenge.

Cap est mon employeur principal depuis le début de ma carrière de formatrice, et je m’y sens bien !